Quentin, une vie à gauche !

Militantisme et vie privée

22 février 2008

GUD : Poitiers dit non !

Sur le web :
La pétition en ligne

(JPEG)

L’ancien leader du GUD à Assas, Benoit FLEURY, avec qui de nombreux militants se sont affrontés, s’apprête à être désigné professeur de droit à l’université de Poitiers.

RéSo s’associe à l’UNEF, à l’EAG et au MJS 86 et lance un appel pour que jean-Pierre Gesson, président de l’université de Poitiers. use de son droit de véto lors de la nomination de Benoît Fleury, professeur d’ultra droite à la faculté de droit de Poitiers.


Pétition contre l’affectation de Benoît Fleury à l’Université de Poitiers

Parce que Benoît Fleury incarne, quoiqu’il en dise, une droite extrême et nauséabonde, qu’il fut le responsable d’un mouvement xénophobe et violent,

Parce que l’Université de Poitiers et son U.F.R de droit, le plus vieux de France, tiennent à garder leur honneur et leurs valeurs humanistes et républicaines,

Parce que nous ne pouvons légitimer une idéologie se réclamant de Léon Degrelle, ancien SS, fondée sur l’exclusion de l’autre (notamment un antisémitisme revendiqué)

Parce que nous savons quelle a été l’action de ces mouvements extrêmistes sur nos facs il y a quelques années,

Nous, étudiants de l’université de Poitiers et citoyens de cette ville, refusons la venue de Benoît Fleury et demandons au président de l’Université et à tous ceux qui en ont le pouvoir de prendre leurs responsabilités en s’opposant à cette affectation.

Posté par guillemain à 19:07 - Destruction des forces adverses - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Délirant

    L'Inquisition socialiste dans toute sa splendeur. A côté de ce que vous faites depuis trente ans dans les universités françaises, le maccarthysme était un boulot d'amateur. Ne vous étonnez pas que les facultés de ce pays soient devenus d'énormes garderies pour futurs chômeurs.

    Posté par O., 25 février 2008 à 23:30

Poster un commentaire